S'abonner à la newsletter

Toutes nos chasses en 1 clic

Toutes les chasses, partout, tout le temps!

Quand la LPO se fâche avec ses copains protectionnistes au sujet des parcs éoliens...

lun, 16/03/2015 - 15:38

Deux associations claquent la porte au nez de la Ligue de Protection des Oiseaux

Le Conseil mondial pour la Nature (WCFN) et Save the Eagles International (STEI) retirent leur confiance aux dirigeants de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Il y a quelques mois, Allain Bougrain-Dubourg et Yves Vérilhac, respectivement président et directeur général de la LPO, avaient laissé espérer à ces deux associations une évolution de leur positionnement pro-éolien vers une position plus nuancée, permettant de sauver des espèces d’oiseaux et de chauves-souris menacées par les éoliennes.

« Il semble aujourd’hui que cette évolution n’aura pas lieu, révèle un communiqué. Le couple d’aigles royaux qui niche sur les Monts de l’Escandorgue (Hérault), ne sera pas sauvé des 8 projets éoliens mortels qui ont commencé à envahir son territoire de chasse. La LPO Hérault a bien dénoncé l’un de ces projets au préfet, mais c’est beaucoup trop peu. Pour sauver ces aigles, il aurait fallu pour commencer que le président de la LPO lance une véritable alerte. Rappelons que l’Aigle royal bénéficie d’une protection totale sur le territoire français depuis l’arrêté ministériel du 17 avril 1981, renforcé par celui du 29 octobre 2009, et au delà par la Directive de l’Union Européenne sur la Conservation des Oiseaux Sauvages. Il est interdit de le tuer, de le capturer, ou de le déranger, et de détruire, altérer ou dégrader son habitat. La LPO se devait donc de s’opposer énergiquement et médiatiquement aux 8 projets éoliens de l’Escandorgue, ce qu’elle n’a pas fait. »

Le Massif de l’Escandorgue se trouve sur le corridor de migration et de Dispersion des grands rapaces. Il s’agit d’un couloir qui relie l’Afrique occidentale à l’Europe occidentale, en passant par l’Espagne, les Pyrénées, le sud-est du Massif central, et les Alpes.

« Placer des éoliennes dans le Corridor des grands rapaces est une aberration, un crime contre la biodiversité, et une violation des lois et décrets qui protègent ces précieuses espèces, reprend ce même communiqué.  On sait en effet que ces oiseaux sont attirés par les éoliennes, et tués en grand nombre par leurs pales. La LPO n’ignore pas ces faits, ni celui que le sud de l’Escandorgue fait partie du “domaine vital” protégé d’une espèce prioritaire, l’Aigle de Bonelli, dont il ne reste qu’une trentaine de couples en France.»

Le Conseil mondial pour la Nature et Save the Eagles International rassurent donc leurs adhérents et sympathisants: il n’est plus question pour eux de soutenir le président de la LPO.

Voila qui ne devrait pas surprendre la partie des chasseurs de France qui s’inquiète depuis belle lurette du positionnement d’éoliennes sur les couloirs migratoires.

Vos commentaires

La question que je me pose c'est de savoir si les chasseurs par leurs représentants ont également mené des actions d'oppositions. Si ce n'est pas le cas, je trouverais dommage de laisser ce genre de combat aux seules associations écolos. C'est aussi un élément de communication que de montrer par ce genre d'action quel est notre positionnement par rapport à ce qui touche à l'environnement. Je pense même que nous pourrions ainsi contribuer à la division au sein des écolos, mais ça c'et une autre histoire
Soumis par Chris (non vérifié) le lun, 16/03/2015 - 16:28
Beaucoup de chasseurs se sont positionnés contre les éoliennes. A Villerouge-Termenes, dans l'Aude, j'ai vu que les chasseurs s'impliquent pour la sauvegarde des rapaces et d'autres espèces menacées. Ils dénoncent l'écran de fumée qui cache les réalités de l'éolien et le scandale qu'il induit. LE SITE INTERNET est accessible en tapant " éoliennes villerouge " ou bien " sanglier villerouge". Allez le visiter, ça vaut le détour pour comprendre que les chasseurs ( pas tous hélas ) sont des protecteurs de l'environnement et de la vie sauvage. G. Bernard
Soumis par Griffon (non vérifié) le dim, 22/03/2015 - 15:31
Beaucoup de chasseurs dénoncent le scandale éolien sur le plan de la bio-diversité et de l'économie. J'aimerai dire à tous les chasseurs et Associations une chose très regrettable. Le maire de Puylaurens dans l'Aude veut mettre des éoliennes sur sa commune. Et ce Monsieur est le Vice-Président de la Fédération des Chasseurs de l'Aude. Il est soutenu par la FDCA et par l'ONF. C'est incroyable ! Dans quel pays sommes-nous pour qu'une Fédération de chasse aille à l'encontre de la mission pour laquelle elle est censée exister : protection de l'environnement et de la faune sauvage. J'ai téléphoné à la Fédé de l'Aude pour leur dire qu'ils ont une mission. Mais pour son financement, la Fédé de l'Aude préfère fermer les yeux, voire approuver. Quelle Honte !.... Un Vice-President de Fédé qui met des éoliennes sur sa commune. A qui peut-on faire confiance dans un monde pourri par le Fric ?...
Soumis par CHARLY (non vérifié) le dim, 22/03/2015 - 15:49
Oui c'est bien triste mais qu'est ce qu'on peut faire ? Les associations vont en justice contre les projets éoliens. Un combat long, cher, pénible contre des gens qui ont les doigts longs avec des avocats à leur service . La loi est faite pour eux, même si on sait que les éoliennes sont un ENORME MENSONGE écologique et économique. Le vent qui va nous sauver du réchauffement climatique : qui peut croire de telles sornettes alors qu'il faut du charbon et du gaz en back-up derrière les éoliennes ! Seuls les élus de communes s'efforcent d'y croire et de nous convaincre parce qu'ils bavent grave sur le Pognon qu'ils vont recevoir. Les gens se laisser enfariner car ils sont volontairement désinformés. Nous les chasseurs on n'est pas armés pour une lutte inégale contre la maffia du vent. Il faut espérer qu'il y aura une prise de conscience et un réveil massif... mais pas trop tard. Quand il y aura 30.000 moulins à vent en France en 2020, le pays sera massacré comme en Espagne et en Allemagne ou comme aux USA ou 14.000 éoliennes abandonnées se déglinguent et rouillent. D'ailleurs, en Europe, tous sont en train d'arrêter cette farce de la transition énergétique. Le Royaume Uni a stoppé net en 2012, l'Espagne en 2014, les USA également. Plus de subventions en Allemagne et moratoire au Danemark... La France continue : les lobbies éoliens ( financiers et politiques ) sont puissants. On plume le consommateur tant que la poule aux oeufs d'or chante et que le vent est favorable. Il faut dénoncer l'arnaque partout quand on le peut et remercier tous ceux qui ont le courage et l'honnêteté de lever l'écran de fumée qui cache le plus gros scandale écologique et économique de notre époque.
Soumis par Zoubi (non vérifié) le mer, 25/03/2015 - 14:22
Les éoliennes causeront beaucoup de dégâts parmi le gibier. Se basant sur 136 études de suivi sur la mortalité éolienne, obtenues de force du gouvernement espagnol en utilisant la voie légale et s'appuyant sur les lois sur la liberté d'information en matière d'environnement, la Société Espagnole d'Ornithologie a calculé que les 18 000 éoliennes d'Espagne tuent en moyenne entre 6 et 18 millions d'oiseaux et de chauves souris par an: http://savetheeaglesinternational.org/releases/spanish-wind-farms-kill-6-to-18-million-birds-bats-a-year.html La France a près de 5 000 éoliennes, mais les politiciens qui nous gouvernent en veulent quatre fois plus. Ce sera un désastre pour la France: pour les chasseurs, pour les consommateurs d'électricité qui verront leurs factures doubler comme en Allemagne et au Danemark (via la CSPE), pour le tourisme, pour la valeur des maisons au voisinage des éoliennes, pour la santé des riverains (infrasons), et pour l'économie (pour un emploi "vert" créé par l'éolien, entre 3 et 5 sont détruits dans d'autres secteurs à cause de la chèreté induite de l'électricité - sans compter ceux perdus dans l'industrie du tourisme). Le niveau de vie, et la qualité de vie de tous les Français en souffrira. Les bénéfices de l'éolien pour la population? - Aucun. L'éolien en France fera augmenter les émissions de CO2, car nous construisons en catimini des centrales à gas et à charbon pour stabiliser la production erratique des éoliennes, qui dépend du vent. Le nucléaire n'est pas assez souple pour cela. En Allemagne ils construisent à cet effet des centrales à lignite, le charbon le plus polluant de tous (c'est moins cher)! Le seul bénéfice des éoliennes c'est pour les élus (il paraît qu'un vote favorable au conseil municipal se négocie pour 100 à 150 000 euros - voir la vidéo de Joubert des Ouches http://fr.friends-against-wind.org/realities/energie-eolienne-la-grande-escroquerie), pour les propriétaires terriens qui accueillent ces machines sur leurs terres aux dépends des voisins (mais à long terme ça pourrait leur coûter cher), pour les promoteurs éoliens, et pour les partis politiques, que l'industrie éolienne finance ( http://fr.friends-against-wind.org/realities/windfarms-are-only-good-for-financing-political-parties). Alors voilà, c'est l'escroquerie du siècle, fruit monstrueux de la corruption politique.
J'ai denoncé à plusieur reprises et depuis plusieurs années que les parcs éoliens sont dévastateurs pour la biodiversité et plus particulièrement pour la migration des oiseaux . Je travaille depuis longtemps sur la problèmatique avec mon ami Guy- Noel Olivier que je ne présente plus au monde la chasse et spécialiste reconnu de la bécassine.L'expérience concernant les études d'impacts des parcs éoliens sur l'avifaune est encore pauvre en France ,très peu de suivis post-construction ont été réalisé. La réponse de l'avifaune à l'implantation d'un parc éolien est par conséquent assez mal connue et les certitudes apportées par les ONG sont sujettes à caution ,en effet comment peut-on affirmer que les parcs éoliens n'ont qu'un impact mineur sur la migration et refuser de les montrer. Il faut réunir les suivis réalisés par les chasseurs en tenant compte des comptages , mais il est aussi très important d'harmoniser les protocoles de suivi des infrastructures éoliennes afin d'en rendre les résultats comparables entre eux et d'être en mesure d'effectuer une analyse d'ensemble lorsque les suivis seront terminés .Ces protocoles devront en outre être compatible avec ceux utilisés au niveau international. Les impacts des parcs éoliens sur l'avifaune sont multiples. Le dérangement résultant de l'implantation d'un parc éolien sont variables et spécifiques aux espèces ,aux milieux ,aux saisons et à la configuration du parc ,ligne ou groupement par exemple.Le dérangement répété peut entrainer une perte effective d'habitat par évitement systèmatique des secteurs dérangés. Mais le plus important ce sont les effets cumulatifs de plusieurs parcs ,qui peuvent être important s'ils entrainent des modifications importants conséquentes des dynamiques aviaires ,ceci peu amener à la destruction d'un fonctionnement écologiques tel que les déplacements hivernaux entre les zonrs de gagnages et les reposoirs. La polution lumineuse désigne aussi à la fois la présence nocturne anormale ou gênente de lumières et les conséquences de l'éclairage artificiel nocturne de la faune ,la flore ,les écosystèmes ainsi que les effets suspectés ou avérés sur l'avifaune et affecte également les écosystème en tant que piège écologique. Les oiseaux migrateurs sont le plus souvent touchés ,leur sens de l'orientation est basé aussi sur la vision ,mais aussi sur la perception du champ magnétique terrestre ,et aussi de la position des étoiles .Ce sens inné eszt perturbé par l'exposition à l'éclairage nocturne ,notamment le long des littoraux et des grandes agglomérations. Le monde de la chasse doit se réveiller !!!
Soumis par fabrice Gosselin (non vérifié) le jeu, 19/03/2015 - 11:44
Vous avez tout à fait raison. Cependant, on n'a pas le temps d'attendre que le gouvernement se décide à faire des études de suivi de la mortalité sur les centrales éoliennes. D'abord il ne le fera pas, puisque la LPO ne le demande pas. C'est bien là le problème. La LPO porte une lourde responsabilité en ce qui concerne la mortalité des oiseaux et des chauves souris dans les centrales éoliennes, et toutes les autres conséquences que vous soulignez fort bien. Il faut donc utiliser ce qu'on a, et ce qu'on a ce sont les études qui ont été faites á l'étanger. Cela fait maintenant 12 ans que je m'y intéresse, et ces études m'ont permis de lancer des alertes dans plusieurs pays, du Canada à l'Australie, en passant par l'Ecosse, l'Espagne (où je vis), l'Afrique du Sud et maintenant la France. Vous trouverez mes travaux sur http://savetheeaglesinternational.org/ http://wcfn.org/ ou encore iberica2000.org
Soumis par Mark Duchamp (non vérifié) le sam, 21/03/2015 - 04:53
Les bécasses qui migrent vers notre pays sont victimes en très grand nombre des éoliennes. C'est catastrophique car c'est une espèce très protégée et très fragile. Je supplie les chasseurs de France de se réveiller et d'agir. Il faut que la Federation Nationale de la Chasse prenne une initiative, qu'elle organise un vaste mouvement avec toutes les Fédérations Départementales. On montera à Paris ou ailleurs, s'il le faut ! On peut faire ça aussi dans les Départements avec les fédérations. Chasseurs, BOUGEZ-VOUS, AGISSEZ avant qu'il ne soit trop tard !...
Soumis par VILLAS (non vérifié) le mer, 20/05/2015 - 10:46
Les bécasses qui migrent vers notre pays sont victimes en très grand nombre des éoliennes. C'est catastrophique car c'est une espèce très protégée et très fragile. Je supplie les chasseurs de France de se réveiller et d'agir. Il faut que la Federation Nationale de la Chasse prenne une initiative, qu'elle organise un vaste mouvement avec toutes les Fédérations Départementales. On montera à Paris ou ailleurs, s'il le faut ! On peut faire ça aussi dans les Départements avec les fédérations. Chasseurs, BOUGEZ-VOUS, AGISSEZ avant qu'il ne soit trop tard !...
Soumis par VILLAS (non vérifié) le mer, 20/05/2015 - 10:49
Les installations d'éoliennes géantes sont une catastrophe pour le patrimoine naturel et sauvage. Le club des bécassiers de France alerte sur la mortalité des bécasses qui voyagent la nuit et qui sont happées par les pales d'éoliennes. Cet oiseau mythique qu'il faut absolumment protéger se reproduit en Sibérie avant de revenir en Afrique par l'Europe continentale. Chasseurs et Fédérations de France, combattez ces éoliennes géantes et inutiles qui déciment des populations de migrateurs. Les vrais chasseurs agissent pour démocratiser la chasse, préserver les espaces naturels et la faune sauvage.
Soumis par VIGUIÉ Jean-Louis (non vérifié) le jeu, 21/05/2015 - 05:24
On se demande où sont les chasseurs. On se demande ce que font les Fédérations de Chasseurs. À part 4 ou 5 fédérations "libres et indépendantes" qui dénoncent le scandale éolien, les autres ne bougent pas le petit doigt. Mais , Noun de Diou !.. les chasseurs sont-ils concernés ou non ? Les Fédérations sont-elles à la solde des politiques ou bien sont-elles des instances indépendantes qui ont une mission de sauvegarde de l'environnement et de la faune sauvage ? Comme le dit M. Charly pour l'Aude, c'est scandaleux de voir que des responsables de la chasse dans les départements sont à la solde du système politique dans la République des Copains. Chasseurs de France, tapez à la porte de vos Fédérations pour qu'elles prennent leurs responsabilités et qu'elles aient le Courage de se positionner comme dans le Département du 62 au lieu de bouffer au ratelier du politique. !..
Soumis par Pierrot Barbezon (non vérifié) le ven, 07/08/2015 - 12:49
En réponse à monsieur Chris, je lui dis que les écolos ne combattent pas les éoliennes : au contraire, ils en veulent en veux-tu en voilà car ce sont des illuminés et des irresponsables. Ne confondez pas un "écolo" et un "écologiste". Un "écolo" est un âne borné ou pire un faux-cul qui cache ses motivations politiques, personnelles et financières derrière la vraie écologie dont il tire un profit personnel. Les vrais écologistes ( espèce rare - vous n'en trouverez pas, même en cherchant bien, au sein des magouilleurs de la République) sont des gens sérieux qui pensent à l'intérêt collectif et qui sont de vrais défenseurs de l'environnement... Merci, Monsieur Chris, de vous préoccuper de cette question. Vous êtes un Vrai chasseur ...
Soumis par Pierrot Barbezon (non vérifié) le ven, 07/08/2015 - 13:05
J'ai découvert le pot aux roses La saison de chasse vient de commencer pour moi et comme je fouine sur le Net en ce moment, voila que je tombe sur ces commentaires de chasseurs. Moi, j'ignorais tout du problème des éoliennes, et je n’aurais pas imaginé que ça tue autant d'oiseaux, moi qui chasse parfois le pigeon dans les Landes. Je suis allé voir, comme un curieux, des sites qui parlent de ça et je suis tombé de cul en découvrant le pot aux roses. Pourquoi ne sommes-nous pas informés par les fédérations, pourquoi personne ( ni les journaux ni la télé ) ne nous dit la vérité. Ce que l'on dit à la télé, sur la 5 souvent, et dans les journaux ( je ne les cite pas ) c'est que c'est toujours bien le vent, c'est bon pour la nature, pour la respiration des enfants qui n'auront plus de crise d'asthme, pour lutter contre le Sida, le Cancer du poumon, l'Impuissance, pour l'électricité propre et les économies budgétaires, pour empêcher la fonte de la banquise et les ravages des incendies. Sans éoliennes, on va tous crever à coup sûr à cause des radiations atomiques, des gaz toxiques émis par les usines à charbon et du climat qui se réchauffe grave !... Comme un curieux, j'ai voulu voir de près (ce que je n’avais fait auparavant), voir une éolienne à 20 mètres de moi. J'en suis tombé de cul une deuxième fois. C'est renversant cette hauteur et ces ailes qui font tourner la tête quand on regarde depuis le bas ! Un oiseau c'est minuscule à côté, et moi aussi n'en parlons pas. J'ai fouiné encore sur le Net comme un curieux, et j'ai appris ce que personne ne m'a dit : ni les fédérations, ni les ministres, ni les députés, ni la télé, ni les journaux, ni les gens dans la rue qui n’en savaient pas plus que moi ... Et maintenant, comme un curieux, j'ai une autre idée de ce que je ne savais pas. Putain, ces machines quelle saloperie ! Elles tuent les oiseaux, la température monte encore plus et le charbon doit mettre le pied au cul des éoliennes pour les faire avancer. Un grand merci à " noschasse.fr " qui permet de nous exprimer sur un sujet qui devrait libérer la parole - surtout celle des chasseurs et de leurs représentants - au lieu de clouer les becs. On se demande bien pourquoi !...
Soumis par GIANCARLO Vicente (non vérifié) le mer, 02/09/2015 - 23:03
A l’approche de l’ouverture 2016-2017, il est affligeant de constater que les éoliennes se multiplient dans les campagnes et sur notre littoral. Je suis stupéfait du silence des associations de chasseurs et des fédérations, à part quelques une comme celles du Nord et du Pas-de Calais qui ont le courage des vrais protecteurs de l’environnement. Beaucoup par contre, comme l’a dit un chasseur, «bouffent au râtelier du politique» et sont même favorables à cette gabegie écologique pourvu qu’elle entretienne le copinage d’intérêts, qu’elle apporte du pognon et... une place de fonctionnaire docile et zélé. Avec ces mentalités intéressées la France avance !... Et pourtant, comme chacun le sait, les moulins à vent ne sont pas du tout écologiques. Il faut autant de charbon ou de gaz à cause du vent qui ne souffle en moyenne qu’un jour sur cinq et n’a fourni en 2015 que 4% d’électricité pour 6000 machines. Un comble : production nulle et pollution aggravée au CO2. Et dire que les menteurs d’écolos veulent «sauver la planète» avec des hélices. Il n’y a que les enfants de chœur et les illuminés pour croire aux miracles. Et il y a tous ceux qui n’ont rien à cirer de l’écologie, de la production d’électricité, de la planète ou du voisin d’en face, pourvu que la mode des énergies vertes qui n’ont rien de vert, serve leurs intérêts personnels et remplisse leurs poches avec l'argent du consommateur et du contribuable. Chasseurs, réveillez-vous !. Acceptez-vous d’être pris pour des demeurés et de vous laisser plumer par une bande d’escrocs qui surfent sur la vague verte ?
Soumis par Jacques PALLET (non vérifié) le mar, 29/03/2016 - 06:29

Laissez un commentaire